Menu Fermer

Un atlas pour les pompiers de Vatomandry à Madagascar

Co-construction, inclusion et durabilité pour améliorer les secours en cas de crise.

 

Suite à la publication de l’atlas de Vatomandry début mars 2019 auquel A Vos Cartes a très largement contribué en soutien à l’association CartONG, revenons sur le projet de support à la réduction des risques de catastrophe mené à Madagascar depuis 2017 en soutien à l’association Pompiers Humanitaires Français.

Un atlas en support à l’action des pompiers de Vatomandry

Ce projet avait pour objectif la réalisation d’un atlas du district de Vatomandry (Madagascar) en soutien à l’action des pompiers bénévoles de la zone, eux-mêmes accompagnés par l’association française PHF. Parce que les pompiers de Vatomandry ont accès à un véhicule mais ne peuvent l’utiliser pour intervenir sur le district faute de connaissance de son contexte géographique, cet atlas vise à les aider à planifier leurs zones d’interventions et organiser les secours le moment venu.

Ce travail cartographique a été rendu possible grâce une implication de CartONG sur le long terme, que j’ai personnellement accompagné d’abord en tant que bénévole, puis Coordinatrice du projet Missing Maps à CartONG, et plus récemment via A Vos Cartes. Le travail de PHF sur place depuis une dizaine d’années et celui des bénévoles répartis aux 4 coins de la planète ont également été déterminant pour la réussite de ce projet.

La mission pour la réalisation de l’atlas a été soutenue financièrement par le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) et bénévolement par les contributeurs OSM de France, les bénévoles de CartONG et la communauté OSM-MG

Un contexte particulier

Madagascar connaît en moyenne 1.5 cyclones/an, l’est et le nord-est de l’île étant les plus touchés (plus d’informations sur la section dédiée du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes). Quant au district de Vatomandry, il est chaque année soumis à ce risque cyclonique. Chaque passage de cyclone implique des éboulements conséquents, des inondations dévastatrices, et soumettent la population à un risque alimentaire conséquent. Rappelons que la banque mondiale estime à plus de 90% le nombre de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté, à Madagascar.

D’autre part, dans beaucoup de localités du pays, le FTM (Foibe Tao-Tsaritan’i Madagasikara), l’équivalent de l’IGN à Madagascar ne peut mettre à jour ses cartes, les frais engendrés étant trop important. D’ailleurs, depuis quelques années les techniciens du service utilisent OSM pour repérer les zones où il manque de la donnée, ou elle n’est pas à jour. Dans ce contexte, le bien-fondé d’OSM ne fait pas débat. Par exemple les derniers plans disponibles sur une des communes visitées dataient de 1971 (largement entamé par les rats).

Résultats pour les pompiers

Dans ce cadre, nous avons réalisé un atlas du district comprenant les conditions d’accessibilité des routes (praticables, avec quel engin), les points d’intérêts à risque (stations essences par exemple), les lieux de repère et de rassemblements (écoles par exemple), et un ensemble d’élément de contexte (notamment liés à l’eau).

Grâce à ces données, nous avons pu réaliser une carte d’accessibilité pour les pompiers en plus de cet atlas. Cette dernière vient en appui à l’analyse de zones d’intervention et aussi en support aux bailleurs.

Atlas de Vatomandry - Sommaire
Atlas de Vatomandry - Informations générales et légende
Atlas de Vatomandry - Planches
isochrone openrouteservice osm
Isochrone Sécurité Civile de Vatomandry ORS 10 20 30 60 min

La suite?

Ainsi, ce projet aura permis de démontrer le potentiel de la collaboration multi-acteurs, la co-construction et une action de long terme à Madagascar. En effet le partage des données (administratives et de localités grâce au CIRconscriptionTOPO, via son représentant, le chef topographique),  la contribution à toutes ses échelles (collecte terrain avec OSM-MG, visite avec les chefs de villages/fokontany et pompiers), dont le e-bénévolat ou « cartographie canapé » (bénévoles CartONG, OSM France et OSM-MG) et l’initiation d’une communauté OSM en 2015 ont contribué à la réussite de ce projet.

Par ailleurs, notons que l’accès à l’information géographique permet de mesurer certains Objectifs du Développement Durable comme l’accès aux soins et d’ouvrir accès à des financements extérieurs, sans quoi l’évaluation et la planification de projets est particulièrement difficile. D’ailleurs, l’association CartONG a  réalisé un projet illustrant le sujet, accessible sur son site internet : Le défi de la localisation des ODD : l’expérience de CartONG en matière de collaboration sur les données en RDC.

Au niveau du district de Vatomandry, l’enjeu principal est que la carte soit utilisée par les maires en support des politiques d’aménagement du territoire. Néanmoins, il resterait encore à les former pour leur permettre de s’approprier le système. En effet, hormis une introduction à utilisation de l’application OSMAnd), malheureusement, aucune formation n’a pu être réalisée dans le cadre de la mission de terrain – faute de temps.

A une échelle individuelle, chaque personne rencontrée a partagé son enthousiasme et sa reconnaissance vis à vis de la découverte du monde de la collecte de données sur smartphone et de l’existence d’OSM et ses quelques outils phares. La mission a permis de partager les manières les plus simples de notifier une mise à jour ou une erreur (notes sur OSMAnd), espérons que nos collègues à l’autre bout de la planète les utilisent.

Et sur le fenua?

Quel est l’intérêt d’un tel système pour un Pays comme la Polynésie Française ou les pompiers sont déjà largement et bien soutenus par le gouvernement notamment avec le geoportail en ligne Te fenua?

La politique actuelle du gouvernement allant vers l’ouverture des données, la  réutilisation des données et l’intégration dans OSM est facilitée…

En savoir plus…

Pour toute question, projet relatif sur le fenua, n’hésitez pas à me contacter ! Ou inscrivez vous à la liste de discussion OSM locale, ou à la page FB OSM Polynésie.

Si vous avez un projet humanitaire, à un des 4 coins du monde, n’hésitez pas à contacter l’association CartONG!

Enfin pour comprendre toutes les composantes qui ont contribué à ce projet, ou comment ce projet a été mené dans une optique de durabilité aka de co-construction (d’après nous, intimement liés),  avec en bonus les témoignages d’acteurs du terrain, visitez la page projet!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.